Les Huguenots

Recherche par période: XVIème | XVIIème | XVIIIème | XIXème | XXème | XXIème

XVIème siècle

1530
Premières exécutions de protestants à Bordeaux
Date possible de conversion des seigneurs de Berbiguières : les Caumont.

1534
Présence de prédicateurs protestants à Aubeterre
Présence possible de Jean Calvin à Angoulême

1535
Culte seigneurial au château des Milandes

1539
Culte à Sainte-Foy, Pessac, Gensac

1540
Novembre : premier culte d'Aymon de la Voye à Sainte-Foy, dans la cave d'un maître d'école.

1542
Le curé de Pessac, Durège, se convertit et entraîne la quasi-totalité de la population de Pessac
Supplice du ministre protestant de Sainte-Foy, Aymon de la Voye, le 21 août à Bordeaux
Un médecin hollandais, Pétrus Gasledius séjourne à Périgueux et affiche des opinions protestantes

1543
Nuit du 29 au 30 janvier : croix, calices, encensoirs et reliques sont ôtés des couvents des Carmes et des Cordeliers à Bergerac

1544
La statue de Notre-Dame est jetée dans la rivière à Bergerac avant le passage d’Henri II, le 9 juillet
Le président du Parlement de Bordeaux considère que l’Aquitaine est perdue toute entière

1545
Le frère franciscain Guillaume Marentin prêche devant les consuls et bourgeois de Bergerac. Les jurades font état de destructions régulières de croix autour de Bergerac
Trace du partage entre Catholiques et Protestants de l’église d’Issigeac 

1547
Un ministre nommé Dubois prêche devant 1 000 personnes, entre Montcaret et Gensac
Le Parlement de Bordeaux considère que le culte catholique est réduit à Sainte-Foy
Instauration d’une chambre spéciale à Bordeaux pour lutter contre la propagation du protestantisme, le 28 juin

1549
Réunion des Etats du Périgord sous la direction du roi de Navarre. La présence de ces nombreux seigneurs sensibles aux idées nouvelles encourage la Réformation
Prêche d’un prédicateur dans la vallée de la Dordogne. Il est arrêté et supplicié à Bordeaux

1550
Dans son testament, la dame de Boisse montre des penchants réformés

1552
Le 26 janvier, une assemblée de gens armés se réunit à Sainte-Foy

1553
Attestation de cultes protestants publics à Bergerac
Le lieutenant général de Bergerac, Pierre Ponet fait prêcher ouvertement, deux religieux catholiques sont bastonnés

1555
Une pièce de théâtre à tendance calviniste est jouée à Libourne

1556
Polémique entre le clergé de Monflanquin et le régent acquis aux idées nouvelles

1557
Martyrs d’Armand Monnier de Saint-Emilion, Jean Decaze de Libourne. Ils sont étranglés dans leur prison de Bordeaux, les corps sont brûlés et traînés en claie dans les rues de la ville, le 6 mai

1558
L’église de Sainte-Foy est organisée
L’église de Beynac est organisée sous protection seigneuriale
L’église de Bergerac est organisée

1559
Passage de Bergerac à la Réforme
Le pasteur Etienne Graignon prêche à Sarlat
Le pasteur Sellac, venu de Sainte-Foy, prêche à Pellegrue, Gensac et Monségur
Un pasteur à Villefranche du Périgord, nommé comme pédagogue de la famille Maillet.
L’église de Gensac est organisée
L’église de Pellegrue est organisée
L’église de Sarlat est organisée

1560
Actes pastoraux attestant du culte au Fleix
Une troupe protestante armée de 300 fidèles s’organise à Pessac et se réunit en août
Le Parlement de Bordeaux constate qu’il reste 28 Catholiques sur 3 000 habitants de Sainte-Foy.
Synode de Clairac qui organise en 7 colloques la Guyenne
Prise de Montignac par un coup de main
Issigeac et ses environs sont sous le contrôle d’une milice protestante qui pille les églises
L’Église Catholique de Paunat est endommagée
Le pasteur Du Roy prêche à Sarlat.
L’Église protestante des Briands (Saint-Avit-du-Moiron) est organisée
L’Église protestante de Castillon est organisée
L’église d’Eymet est organisée
L’église d’Issigeac est organisée
Les Eglises de La Force et de Saint-Pierre-d’Eyraud sont organisées
L’église de Lamonzie est organisée
L’église de Mussidan est organisée
L’église de Périgueux est organisée
L’église de Sigoulès est organisée
L’église de Montcaret est organisée
En Lot-et-Garonne:
L’église de Miramont est organisée
L’église de Grateloup est organisée
L’église de Monflanquin est organisée
L’église de Monsempron-Libos est organisée
L’église de Penne d’Agenais est organisée
L’église de La Sauvetat du Dropt est organisée
La Reine Jeanne d’Albret officialise sa conversion au protestantisme, à Noël

1561
Adoption de la Réforme à Sainte-Foy, les consuls adhèrent ouvertement à l'Evangile
Adoption publique de la Réforme par les bourgeois de Bergerac, après débat
Synode provincial à Sainte-Foy, organisation militaire
Une liste de pasteurs témoigne du culte à Libourne, Saint-Cyprien, Monségur, Montravel, La Force, Eynesse, Saint-Antoine-de-Breuil
Organisation et discipline des Eglises réformées de Guyenne
Occupation de l’église d’Issigeac pour le culte protestant
Pillage des églises de Montaut et Monmarvès (près d’Issigeac)
De Genève, arrivent trois pasteurs qui prêchent dans la région d’Eynesse
Une partie des religieux des couvents des Jacobins, des Carmes et des Cordeliers passent à la Réforme
Le pasteur Simon Brossier, venu de Genève, prêche à Périgueux
Le pasteur Fontaine-Lafontaine, venu de Sancerre, prêche à Allemans-du-Périgord
Assassinat du baron catholique de Fumel, novembre
En Gironde:
L’église protestante des Lèves (Les Bouhets) est organisée
L’église de Coutras est organisée
L’église d’Eynesse est organisée
L’église de Guitres est organisée
L’église de Libourne est organisée
L’église de Pujols est organisée
L’église de Saint-Emilion est dressée (elle ne survit pas aux guerres de Religion)
En Dordogne :
L’église de Saint-Antoine de Breuil est organisée
L’église de Saint-Cyprien est organisée
L’église de La Roche-Chalais est organisée
L’église de Liorac est organisée
L’église de Gardonne est organisée
L’église de Cause de Clérans est organisée
En Lot-et-Garonne:
L’église de Duras est organisée
L’église de Villeréal est organisée. Elle ne survit pas aux guerres de Religion
Les Huguenots s’emparent du château de Montignac

1562
Campagne de Montluc (catholique) en vallée de la Dordogne au printemps
Echec de la prise de Bordeaux par le seigneur de Duras, protestant
Passage de janvier à avril d’une armée catholique conduite par Montluc à Sauveterre, prise de Monségur avec des centaines d’exécutions.
Escarmouche près du château de Gurson défendu par la compagnie de Monguyon, en avril
Défaite de Targon, les troupes de Montluc bousculent Duras et ses Protestants, le 17 juillet
Prise de Gironde, place tenue par les Huguenots par Montluc sur le chemin de Sauveterre. 70 pendus aux piliers des halles, juillet
Evacuation de Bergerac par le seigneur de Duras, il est remplacé par Monpensier à la tête d’une garnison catholique de 400 gendarmes
Exécution du pasteur Moise Chastagnier et d' Elie Bouyer , de Castillon, le 14 septembre
Prise de Montravel par une troupe protestante, destruction de l’église et de l’abbaye.
Les écoles de Sainte-Foy-La-Grande sont confiées aux Protestants
Destruction des églises catholiques de Sainte-Foy
Prise de Lalinde par le capitaine protestant Bordet. Il fait pendre 7 religieux et massacrer les Catholiques.
Siège de Sarlat sans succès par les Protestants
Bataille et défaite des Protestants à Vergt le 9 octobre
Perte du château de Montignac par les Protestants
Assassinat du pasteur Brossier de Périgueux
Opération du seigneur de Piles (protestant), qui tient une journée la ville de Bergerac
Prise de Mussidan par les Catholiques
Le 5 décembre 1562, le capitaine Razac, catholique acharné (le marquis de Trans s’en plaint violemment), prend Sainte-Foy , le jour du marché, ses hommes déguisés en paysans. Pillages et arrestations commencent. Deux troupes, Dailli et La Salle écument la vallée à la même période.
Reprise de Sainte-Foy par le capitaine protestant La Rivière (originaire de la Faurélie, près de Montpon). Sa troupe prend la ville d’assaut et massacre la garnison

1563
Edit d’Amboise qui reconnaît le culte protestant
Prise du château de Mussidan mi-janvier par le capitaine La Rivière et Armand de Piles, le 13 janvier
Recul sans combat de la troupe catholique chargée de reprendre Mussidan
Bergerac, occupée par une garnison catholique laissée par Montluc, est prise par Armand de Piles, la garnison et le curé sont exécutés, le 12 mars 1563
L’abbesse du couvent Saint-Sauveur du-Bugue se convertit au protestantisme avec toutes ses sœurs
Construction probable du premier temple de Libourne, aux Fontaines
En Dordogne:
L’église de Castelnau est organisée sous protection seigneuriale
L’église de Lanquais est organisée
L’église de Montignac est organisée

1564
Fondation du collège de Bergerac sur l’initiative du lieutenant général au Présidial de Bergerac, Poynet (protestant). Autorisation de Charles IX, en août 1564
L’église de Monbazillac est organisée
L’église de Pomport est organisée
L’église de Fumel (Lot-et-Garonne) est organisée
Assassinat du Protestant François de Caumont au château des Milandes par Edme d’Hautefort

1565
Colloque à Monbazillac
Juin : réunion d’une chambre ardente royale à Bergerac
Passage de Charles IX avec toute sa troupe à Bergerac, mercredi 8 août
Passage à Mussidan de Charles IX, après Bergerac

1566
Les troubles reprennent
Un registre est tenu en l’église réformée d’Issigeac
Un pasteur, Jean de La Garde, exerce à Allemans-en-Périgord
Un pasteur, Laurent Tauziac exerce à La Roche-Chalais
Montluc fait chasser les Protestants de Périgueux, le 2 novembre

1567
Incendie de l’église d’Issigeac et contrôle renforcé des Protestants sur la ville
Erection du temple de Montcaret
Saccage du château de Gurson
Destruction du pont de Bergerac pour empêcher les troupes catholiques de passer la Dordogne. 
Sainte-Foy paye 2 000 écus à Montluc pour qu’il évite la ville

1568
Siège et prise d’Eymet par Montluc et punition de la population
Reprise d’Eymet par Jeanne d’Albret où elle est rejointe par le seigneur de Piles et 80 cavaliers.
Passage de Jeanne à Bergerac, place protestante, du 12 au 18 septembre
Passage de Jeanne à Mussidan, place protestante
Prise de Bergerac par Montluc et exactions
Réduction du château protestant de Montastruc (Lamonzie-Montastruc) par Montluc
On trouve dans une délibération de Bergerac le terme de « gouverner la république de la présente ville ».

1569
Défaite protestante le 3 octobre de Moncontour, effroi protestant
Charles IX fait démanteler les murs de Bergerac
Condé écrasé à Jarnac, les Protestants défaits, le 13 mars
Vivant défait une armée catholique près de Sarlat et prend Belvès.
Montluc est à Monflanquin en mars
Combats entre Montluc et Piles à proximité de Monflanquin,en mars, et recul de Piles
Prise de Mussidan après une bataille très dure (cf. Essais de Montaigne)
Une armée de 5 000 hommes conduite par Coligny bat les Catholiques à La Roche-Abeille et descend vers Brantôme
Condamnation à mort de 575 Protestants de la province par le Parlement de Bordeaux
Coligny détruit complêtement le château catholique de Lambertie, commune de Mialet (Dordogne)
Prise de Thiviers et Saint-Sulpice par Coligny, 27 mai
Destruction de la chapelle fortifiée de Merlande, commune de La Chapelle-Gonaguet
Prise de Nontron puis du fort et de l’église de Saint-Pardoux, 7 juin
Victoire protestante à Saint-Yrieix, le 25 juin
La troupe protestante venue de Bergerac prend Villeréal, échoue devant Castillonnès, et reprend le contrôle de Monflanquin, en juin
Montluc est en Béarn où il est sévèrement blessé, le 19 juillet
Massacre de La Chapelle-Faucher, perpétré par l'armée protestante, octobre
Prise de Brantôme sans violence ni saccage par l’armée de Coligny
Pillage du château catholique de Chavagnac
L’église de Villefranche du Périgord est organisée
Clermont de Piles réussit à rejoindre son château après sa défaite à Saint-Jean-d’Angély, vers le 17 décembre
Clermont de Piles réussit par un coup de main à reprendre Bergerac, et massacre la garnison catholique, fin décembre
Prise de Villeréal par les Protestants
Prise du château de Commarque, protestant, par les Catholiques

1570
Prise du château de Bridoire, forteresse protestante, par Blaise de Montluc
Tentative ratée de Clermont de Piles contre Périgueux
Reprise de Bergerac par Clermont de Piles
L’église de Ponchapt est organisée
L’église de la Rochebeaucourt est organisée

1571
Charles IX se fait tenir informé des menées protestantes de Bergerac par lettres codées
L’église du Bugue est organisée

1572
Massacre de la Saint-Barthélemy
Les Protestants de Libourne fuient vers Sainte-Foy. Ceux qui restent sont massacrés.
Probable incendie de la mairie de Bergerac où des soldats catholiques étaient retranchés, suite à l’attaque de Clermont de Piles
Tentatives sans succès de Vivant contre Domme à 2 reprises.
Prise de Villeréal par les Protestants.

1573
Prise à nouveau de Lalinde par le capitaine La Béraudière. Nouveau massacre de Catholiques

1574
Fortification protestante de Bergerac : renforcement
Le capitaine de Vivant prend d’assaut Sarlat, le 22 février
Bergerac se dote d’un capitaine protestant : Guy de Montferrand, baron de Langoiran
Le château de Vitrac (Monfort) est pris par les Protestants et devient un solide point d’appui
Le château de la Broue, commune de La Roque-Gageac, est pris par les Protestants
Le château de Sirey, Prats-de-Carlux est fortifié par les Protestants en vue d’un assaut sur Sarlat
Armand d’Escodeca obtient de l’évêque de Sarlat retranché, 4 000 livres pour un départ en bon ordre, le 2 mars (la ville est protestante jusqu’au 22 juillet 1582)
Bataille autour de Monflanquin et sévère défaite catholique, en juin
Prise de Monpazier par Vivant, capitaine protestant, le 21 juin
A Bergerac, le château reste à la main du gouverneur Ladosse catholique mais fidèle au roi de Navarre Une armée de 6 000 hommes commandée par le seigneur de Bourdeilles vient mettre le siège devant Bergerac. Elle doit lever le siège, usée par coups de main et guérilla

1575
Le prince de Condé, de passage à Libourne, constate que les Protestants sont écartés de la jurade
Fortification d’un petit château protestant, Terrade, près d’Eymet
Prise de Périgueux par une troupe protestante. Pillage des églises et incendie du château Barrière de Périgueux, le 6 août 1575
Destruction du château catholique de Vaucocour, près de Thiviers
Les reliques de Saint-Front sont conduites à dos d'âne au château protestant de Tiregand, près de Bergerac
Prise du château de Bannes par les Protestants
Prise du château de Monsac par les Protestants
Fortification d’un petit château près de Saint-Avit-Sénieur par les Protestants, au lieu dit Saint-Cernin
Récupération du château de La Broue par le seigneur de Beynac, momentanément occupé par les Catholiques, le 11 octobre
Mise à sac par les Protestants du château catholique de Caussade, à Trélissac
Montluc prend le château protestant de Roussie à Proissans, près de Sarlat
Reprise de Villefranche-du-Périgord par Montluc 

1576
Les consuls catholiques reviennent à Lalinde et font relever les murs de la ville
Henri de Navarre s’arrête à Périgueux, le 21 juillet
Passage d’Henri de Navarre à Villamblard, le 28 juillet:
- Journée du 29 à Bergerac
- Dîner du 30 à Bridoire
Prise du château du Repaire par les Huguenots (commune de Saint-Aubin-de-Nabirats), sans possibilité de s’y maintenir, nov-dec
Des rumeurs de coups de main catholiques sur Bergerac font patrouiller la garnison du capitaine de Jaures la nuit de Nöel

1577
Passage de Turenne à Bergerac le 24 janvier
27 mars, une troupe catholique conduite par M. de Labatut s’approche de Bergerac sans y pénétrer.
Prise du château catholique de Lanquais par l’artillerie protestante de Turenne en mars 
Retour de Turenne de Sarlat et départ le 13 avril pour Targon
Une troupe protestante conduite par Annet de Commarque prend d’assaut le monastère de Saint-Avit-Senieur. Les moines sont massacrés (pas de trace précise de cette assertion) et les cloches emportées pour être fondues.
Henri de Navarre en mai 1577 à Bergerac. Il y négocie la paix de « Bergerac » avec les représentants d’Henri III, début des négociations le 15 mai
Henri de Navarre laisse une garnison protestante à Sainte-Foy payée sur sa caisse. Il y est présent le 2 septembre.
Heurts épisodiques entre Beaumont, Molières et Beynac
Juillet, Turenne est à proximité de Périgueux.
La ville de Bergerac renforce ses murailles avec l’aide des 22 paroisses environnantes.
Ouverture d’un lieu de culte au Bugue
Sully prend Villefranche-du-Périgord et livre la ville au pillage
Signature de la paix, le 17 septembre
L’église de Cours-de-Piles est organisée
L’église de Badefols est organisée
L’église de Saussignac dispose d’un pasteur

1578
Janvier-juin : Vivans gouverne à Périgueux, il y préside les séances de la jurade.
Février : Synode national des Églises reformées à Sainte-Foy, le premier depuis la Saint-Barthélémy (24.8.1572), décision d'organiser l'instruction des enfants protestants.
L’église de Lalinde est organisée

1579
Le culte est attesté à Gensac par le pasteur De la Nouailles
Vivant est fait gouverneur du Périgord par Henri de Navarre, le 8 février
L’Église protestante de Lamothe et de Montravel est organisée

1580
Traité du Fleix, nouvelle paix
Attaque de Vivant sur Montignac, sans succès
Prise de Belvès une nouvelle fois par Vivant
Prise par les Catholiques du château protestant de Saint-Germain, à Saussignac, en vue d’attaquer Monpazier, sous contrôle protestant
Destruction du temple d’Eynesse, par décision du 11 septembre
Prise d’assaut du château de Bayac par les Protestants
Renforcement des défenses du château de Couze par les Protestants qui y installent une garnison
Prise du château de La Roque-Saint-Christophe par les Protestants
La paix du Fleix est négociée au château de Gaston de Foix, comte de Gurson sous l’égide d’Henri de Navarre et du roi de France
Un bilan fait par Gonzagues indique que les guerres passées ont fait environ 10 000 morts en Périgord, dont 500 nobles. Seulement 17 religieux.

1581
Les Catholiques reprennent Périgueux après 6 ans de domination Huguenote
Début de la construction du château de Doissat, fief de Vivant, avec les pierres des deux églises détruites à proximité

1582
Reprise d’Issigeac par l’évêque de Sarlat à la tête d’une troupe
Reprise de Sarlat par les Catholiques

1584
Noël, Montaigne reçoit en son château Henri de Navarre et toute son escorte afin de préparer une riposte à la création de la Ligue
Henri de Navarre séjourne également au château de Gurson
Le château de Grèze, près d’Issigeac, propriété de François Du Bois, capitaine de Montluc est pris par les Huguenots, et rendu sur rançon
Prise d’assaut de Saint-Avit-Sénieur par l’armée de Turenne, sans massacre, le 24 novembre

1585
Reprise des hostilités et interdiction du culte réformé
Inauguration du château de Doissat par Vivant et du temple attenant.
Renforcement des murailles de Sainte-Foy-La-Grande
Henri de Navarre est présent à Bergerac avec son état major
Prise de Belvès, pillage de la ville catholique, mais le château résiste, le 16 décembre

1586
Prise du château protestant de Beynac par Mayenne
Début du siège de Castillon, le 11 juillet
Les 200 défenseurs et la totalité de la population protestante sont assassinés sur ordre de Mayenne, fin août

1587
Victoire de Coutras le 20 octobre, le parti protestant exulte
Reprise de Castillon par Turenne, le 10 mars
Turenne ravage la basse vallée de l'Isle, avec 800 chevaux et 600 hommes, depuis Menesplet jusqu’à Sourzac qu’il prend après un siège de 6 jours.
Siège de Saint-Emilion par une troupe protestante et mort d’un fils d’Armand de Piles, enseveli dans la cour du château, le 16 avril
L’armée catholique de Joyeuse est à Chalais, le 17 octobre
Joyeuse est à La Roche-Chalais, le 18 octobre
Victoire éclatante des armées protestantes à Coutras, le 20 octobre
Le seigneur catholique marquis de Trans ouvre son château de Gurson aux blessés protestants de la bataille de Coutras, du 21 au 24 octobre
Siège de Sarlat par Turenne fin novembre jusqu’à mi-décembre sans succès, la ville reste catholique

1588
Destruction du château protestant de la Roque-Saint-Christophe (près Saint-Cyprien)
Henri de Navarre écrit à Vivant pour lui demander de venir à sa rencontre avec autant de troupe que possible vers Tonneins, Henri étant à Montauban
Prise de Domme, catholique, par Vivant. Le château résiste et reste catholique, le 25 octobre
Le commandeur de l’ordre de Malte se plaint par écrit que les communes de Naussanes, Saint-Nexans, Cours, Saint-Aubin-de-Lanquais, Lembras ne payent pas la dîme qui est accaparée par les hérétiques

1589
Le duc de Caumont La Force expulse la garnison catholique d’Issigeac
Troubles populaires en Périgord

1590
Une troupe catholique tente de prendre Bergerac sans succès
Les Protestants reprennent Mussidan
Vivant est sous les murs de Paris aux côtés d’Henri de Navarre

1591
La Force conduit pour Henri IV une offensive en remontant la Dordogne contre les Ligueurs.
Capitulation des Ligueurs qui tenaient le château de Domme
Capitulation de Castillonnès tenue par les Ligueurs le 10 novembre
La bataille principale se tient près de Souillac. Les 2 000 soldats et les 200 cavaliers ligueurs sont écrasés
L’église de Boisse est organisée
L’église de Saint-Aulaye est organisée
L’église de Gavaudun est organisée

1592
Reddition de Domme, place protestante, le 10 janvier
La garnison protestante qui occupe le château de Boine, à Meyrals, sur ordre du baron de Beynac est exterminée par le seigneur de Beauregard
L’armée catholique conduite par le seigneur de Beauregard avec 1 800 hommes. Il assiège Lalinde, tenue par le capitaine protestant Armand Baudet du Peuch. L’assaut est repoussé et la troupe est harcelée entre Domme et Castelnau. La Dordogne coule rouge deux jours de suite
Prise du château des Bories (Antonne) par les Catholiques
Prise du château catholique de Belcayre par le baron de Beynac, près de Thonac en Dordogne
Le petit château de Fontanilles, commune de Mazeyrolles, fortifié avec les pierres de l’église catholique abattue, est démantelé par les Catholiques

1593
Siège de Carlux, possession de la Ligue, par les troupes fidèles au roi Henri IV

1594
Les Protestants fuient Libourne, le temple des Fontaines est saccagé le 27 février
Un synode national se tient en juin à Sainte-Foy-La-Grande
Une révolte paysanne demande au synode le soutien de l’église, qui le refuse

1596
Disette grave en Guyenne

1597
Mention d’un pasteur à Vélines

1598
Edit de Nantes, le 13 avril
Imprimerie à Bergerac

1600
Dédicace probable du grand temple de Sainte-Foy

XVIIème siècle

1601
Heurts entre Catholiques et Protestants à Libourne
Assemblée politique nationale des réformés le 16 octobre à Sainte-Foy en présence de Duplessis-Mornay

1602
Mise en possession des Protestants d’une grange aux Billaux. Dédicace le 21 juillet
Rétablissement du culte catholique à Bergerac

1603
Tentative d’assassinat du pasteur Jacques Martin jeté dans la Dordogne à Libourne

1604
Construction du temple actuel de La Force par le duc de Caumont La Force

1606
François de Sourdis, déclare en 1606, qu'à l’abbaye de Faise, entre Libourne et Coutras, il ne reste que 5 moines, dont un entendait modestement le latin, et que les autres étaient incapables de lire même le bréviaire.

1608
Témoignage d’un collège protestant capable de préparer des proposants aux académies.
Création de l’imprimerie Vernoy, d’orientation protestante

1609
Le synode refuse à Bergerac l’érection en académie

1610
Assassinat d’Henri IV

1615
La ville de Bergerac restaure ses murailles
Réunion des chefs protestants à Villefranche-de-Lonchat, en août
Création d’une librairie protestante à Bergerac

1616
Bergerac soutient la révolte protestante
Pillage de la chartreuse de Vauclaire par 300 à 400 soldats du régiment de Pardaillan et de Castelnau( fils du duc de La Force), le 31 décembre

1618
Pillage du temple de Libourne

1619
L’église de Lalinde est saisie par Arnaud de Baudet
Retour de quelques religieux récollets à Bergerac

1620
Assemblée protestante de La Rochelle qui décide de la résistance

1621
Assassinat du baron de Pardaillan, gouverneur protestant de Sainte-Foy devenu suspect d’intelligence avec le roi par le baron de Savignac, d’Eynesse
Entrée des troupes royales dans Bergerac, le 16 juillet
Le roi prend le chemin de Tonneins et passe par Eymet
Le régiment royal de Rambure est stationné à Bergerac
Installation des religieux catholiques recollets à Bergerac

1622
Combats d’escarmouches entre le duc de La Force et l’armée royale près des Lèves
Une troupe protestante ravage le pays de Gurson et incendie les églises de Montpeyroux, de Villefranche. L’église de Saint-Méard est endommagée.
Siège de Montravel par l’armée de Louis XIII. 1 000 défenseurs huguenots meurent, seuls 50 survivent. Les pasteurs Privat et Pierre de la Tour font partie des morts, du 22 au 28 février
Siège et chute du château protestant de Théobon (Loubès-Bernac)
Siège du château de La Force sans grands combats le 26 janvier par 300 cavaliers et 3 000 hommes
Le roi établit son siège de campagne à Saint-Aulaye (Saint-Antoine-de-Breuil)
Capitulation de Sainte-Foy le 25 mai et entrée du roi dans la ville
Combats entre Gensac et Pessac, 200 réformés tués.
Interdiction du culte protestant à Montazeau, le 26 avril

1623
Erection d’une mission jésuite à Sainte-Foy. Elle ferme en 1637, faute de moyens

1624
Le château de Mussidan est détruit sur ordre de Richelieu
Les murailles de Castillon sont abattues sur ordre royal

1626
Publication à Sainte-Foy des controverses entre le moine Sixte et le pasteur Hesperrien à Laroque-Vigneron

1627
Un registre catholique témoigne de l’absence de culte à Saint-Avit depuis 60 ans

1629
Paix d’Alais, interdiction de nouvelles églises protestantes
Les remparts de Bergerac sont détruits sur ordre de Richelieu (arrêt du 16 juillet)
Le roi impose une municipalité catholique à Bergerac

1631
Restitution de l’église Saint-Martin-de-Limeuil par les Protestants aux Catholiques par ordonnance
Procès contre l’exercice du culte à Limeuil, culte confirmé

1632
Premier procès contre le temple de Monbazillac, sans conséquence
Premier édit contre l’exercice réformé dans les hameaux des Lèves

1634
Décision de l’intendant de Bordeaux de détruire et déplacer le temple de Bergerac, ordre exécuté

1635
Autorisation du conseil du roi de bâtir un temple à Limeuil

1636
Début des travaux du nouveau temple de Bergerac, le 7 juillet

1637
Dédicace du grand temple de Bergerac le 10 avril
Prise de Bergerac, durant trois semaines, par une armée de croquants révoltés 
Début de la restauration de l’église Saint-Jacques

1642
Inauguration de l’église Saint-Jacques de Bergerac, ruinée pendant 50 ans

1643
Campagne de conversions à Villefranche-du-Périgord:43 familles protestantes changent de religion

1646
Le seigneur de Pujols veut faire interdire le culte réformé sur ses terres

1651
Synode provincial d’Eymet

1657
Synode de la basse Guyenne à Bergerac

1658
Contestation du temple de Saint-Avit et du cimetière attenant

1660
Procès contre le culte au Fleix, reconnu légal le 25 novembre

1662
Arrêt contre le temple de Montazeau, le 26 avril
Controverse entre La Motte de Rouffignac et le pasteur D’Arbussy de Bergerac le 1er avril 1662 (jurades IX-233)

1664
Culte attesté au château de Saint-Maurice (Saint-Laurent-des-Bâtons), par le pasteur Moise Riccotier sous la protection du seigneur

1666
Interdiction d’utiliser le cimetière des Lèves par les Protestants

1667
L’autorité royale décide que le maire de Bergerac et 3 des 4 consuls sont catholiques, et que le conseil de ville sera à majorité catholique

1668
Synode provincial (colloque) de Monpazier, septembre
Procès contre le culte à Monbazillac
Arrêt contre le temple de Saint-André-de-caPbeauze
Enquête contre le temple de Ligueux
Procès contre l’exercice du culte à Cours (gagné par les Protestants)
Abjuration de Turenne, vicomte de Castillon, le 23 octobre

1669
Un grand culte est convoqué à Limeuil en dépit d’une interdiction. Toute la noblesse vient du Bergeracois pour soutenir la cause
Procès contre le temple de Bergerac, la pierre de façade doit être enlevée

1671
Démolition du temple d’Eymet par arrêt du 19 septembre 1671
Démolition du temple de Monpazier par arrêt du 4 mars
Arrêt contre le temple d’Eynesse le 7 mars
Arrêt contre le temple de Gours, commune des Lèves, le 7 mars
Arrêt contre le temple de Loubès-Bernac le 7 mars

1672
Arrêt contre le temple de Saint-André-de-Capbeauze, détruit le 20 décembre

1673
Madame de Sainte-Foy fait donner le culte dans son château de Gardonne
Le seigneur de Larmandie, baron de Beaumont fait pratiquer le culte
Destruction du temple de Ligueux

1674
François de Clermont, baron de Piles figure sur les registres de l’église de Bergerac

1677
Colloque de Bergerac
Les Protestants de Monflanquin se soulèvent.

1678
La troupe reprend le contrôle de Monflanquin le 26 janvier
Information contre les Protestants de Libourne

1679
Paix de Nimègue entre la France et les puissances européennes
Arrêt d’interdiction du conseil du temple de Liorac, le 13 mars 1679
Arrêt contre le temple de Saint-Méard-de-Gurson, le 27 mars
Arrêt ordonnant la destruction du temple du Fleix (non exécuté par transformation en chapelle.)
Destruction du temple de Ponchapt, le 19 juin
Arrêt de démolition du temple d’Eyraud (Saint-Pierre), le 24 juillet
Arrêt de démolition du temple de La Force le 14 juillet
Arrêt de démolition du temple de Lalinde, le 7 août
Maintien du culte à Montcaret par décision royale du 7 août
Procès contre le temple de Bergerac qui confirme le culte le 11 septembre
Arrêt contre le temple de la Madeleine à Bergerac, le 18 septembre
Arrêt contre le temple du Bugue

1680
Harcèlement des Protestants de Libourne
Interdiction de récolter les offrandes pour les pasteurs
28 abjurations à Bergerac

1681
Synode de Sainte-Foy le 3 décembre
Interdiction du culte seigneurial du seigneur de Saussignac le 8 novembre
Exclusion des réformés de la jurade de Sainte-Foy
Exclusion des réformés du consulat de Bergerac, le 1er septembre

1682
Destruction du temple de Badefols-sur-Dordogne
Arrêt de démolition du temple de Lanquais
Prise de corps du pasteur de Vernejoul à Bergerac
Visite du duc de Roquelaure, gouverneur de Guyenne, qui vient s’assurer à Libourne de la conduite des Protestants
Synode provincial de la basse Guyenne à Sainte-Foy
Amendes de 500 livres contre les pasteurs Darroya et Lacave de Sainte-Foy
Arrêt du Parlement de Toulouse ordonnant la destruction du temple de Bergerac, le 12 septembre
Début de la démolition du temple de Bergerac (situé sur l' actuelle place du marché couvert), le 5 novembre
Interdiction du culte protestant au château de La Force, le 30 novembre
Arrêt imposant la destruction du temple de Gardonne, le 7 décembre
Arrêt imposant la destruction du temple de Cours-de-Piles, le 7 décembre
Arrêt de démolition du temple de Lamonzie-Saint-Martin, le 7 décembre
Le temple de Monbazillac est détruit. Le culte se fait au château sous la protection de Marie de Barraud dans les communs (actuel restaurant), le 7 décembre
Destruction du temple de Montignac

1683
Date de conversion au catholicisme du seigneur Jean du Vigier 
Arrêt de démolition du temple de Fougueyrolles le 2 juin
Arrêt de démolition du temple de Mussidan le 2 juin
Arrêt contre le temple de Loubès-Bernac le 3 juin
Destruction du grand temple de Sainte-Foy (3 000 places) (curé Andrault de Sainte-Foy). Une procession se rend depuis l’église jusqu’au temple de la RPR, consacre une croix et retourne écouter des Te Deum à l’église, du 19 au 21 juillet
Arrêt interdisant le culte à Saussignac le 26 juillet
Arrêt interdisant le culte protestant au château seigneurial de Théobon
Destruction du temple de Limeuil, les 23 et 24 septembre
Arrêt de démolition du temple d’Issigeac le 27 septembre
Démolition du temple de Bergerac le 15 novembre
La châtelaine de Monbazillac demande au synode un nouveau pasteur, le 6 décembre
Destruction du temple de Gardonne
83 abjurations à Margueron. Le seigneur sera supplicié en 1692 pour religion
Arrêt contre le temple de Razac-de-Saussignac
Installation des frères récollets à Montcaret

1684
Destruction du temple de Pomport
Arrêt contre le temple de Sigoulès le 6 janvier 1684
Arrêt du 6 janvier contre le temple de Gensac
Arrêt du 6 janvier contre le temple de Pellegrue
Destruction du temple de Saussignac
Fermeture des écoles protestantes de Montcaret

1685
Révocation de l’édit de Nantes, le 22 octobre
Les archives du château de Monbazillac sont cachées
Destruction du temple de Pujols le 28 mai
Occupation de Montcaret par le régiment de Königsmark
Occupation du Fleix par les troupes. 1200 abjurations
Une troupe de 1600 soldats occupe la région pour obtenir des conversions forcées. Plus de 6 000 conversions enregistrées, à partir du 11 août
32 compagnies des régiments de Poitou et Vivonne s’installent à Bergerac, le 23 août
Réunion des notables protestants autour de l’intendant de Guyenne pour les contraindre à la conversion, le 26 août
12 compagnies de dragons rouges stationnées au faubourg de la Madeleine,
Tous les livres saisis sont brûlés devant le cloître des Récollets à Bergerac
La plupart des notables de Sainte-Foy sont contraints à l’abjuration, le 26 août
33 abjurations consignées à Castillon, le 28 août
Les troupes occupent Monbazillac, 405 abjurations. La vicomtesse est contrainte à l’abjuration, le 29 août
Destruction du temple de Gensac en présence de la troupe
Destruction du temple de Juillac
437 abjurations à Lamonzie-Saint-Martin
1057 abjurations à Bergerac et à La Madeleine, le 29 août
Destruction du temple de Pellegrue par arrêt du 8 septembre
Registre d’abjuration à Vélines contenant une centaine de noms
Destruction du temple de Saussignac par arrêt du 8 septembre
Destruction du temple d’Issigeac
Destruction du temple de Libourne en novembre et saisie de tous les livres des fidèles
Destruction du temple de Montcaret par arrêt du 8 septembre 1685, exécuté le 23 novembre

1686
Les pasteurs de Bergerac, Sainte-Foy, Gardonne, Libourne, Théobon, Sigoulès, Le Fleix, Montignac, La Force, Cours-de-Piles, Pujols, Castillon et Saint-Maurice sont au synode wallon de Rotterdam
Anne Montjoie, prédicatrice protestante organise des assemblées clandestines à Pomport, Le Monteil, Sigoulès Lamonzie
Vague de répression, 30 arrestations
Départ en exil de quelques centaines d’habitants de la région

1687
Une étude réalisée par les évêchés de Périgueux et Sarlat constate que des dizaines d’églises sont en ruine
Une étude de l’évêché de Périgueux fixe à 25 000 au nord de la rivière Dordogne, et à 12 000 au sud, le nombre d’anciens Protestants
Anne Montjoie, prêche clandestinement en Agenais

1688
Assemblées clandestines organisées par Anne Montjoie à Prigonrieux, en février-mars
Arrestation de l’assemblée du 14 mars
Arrestation d’Anne Monjoie, le 25 mars
Martyr d’Anne Montjoie, prédicante, le 24 mai
Pendaisons et condamnation des meneurs de ces cultes, mai

1689
Condamnation aux galères d’un habitant de Castillon, le 23 novembre
Certains habitants refusent d’organiser le prélèvement de la taille, par exemple à Rouffignac de Sigoulès, en septembre

1691
Le pasteur Jacques Gillet rentre clandestinement de Hollande et conduit des cultes

1692
Une partie des notables de Bergerac, restés protestants secrètement, osent écrire au chancelier contre le maire présenté comme « chef de clan »

1693
Registre de conversion de Castillon, 161 NC vont à la messe

1699
Campagne de conversions forcées du duc de La Force (qui s'est converti) en Bergeracois
Immense brûlement de livres protestants au château de La Force, le 21 décembre

1700
Pressions du duc de La Force sur les bourgeois de Bergerac, le 5 novembre
Arrestations de meneurs et de participants aux cultes clandestins, le 7 novembre
Passage du régiment de Vérac qui exerce des pressions sur les Protestants
Signatures de documents dits « actes capitulaires » dans une cinquantaine de communes au sud de Bergerac, décembre

XVIIIème siècle

1701
Campagne de conversions à Sainte-Foy, 6 janvier
Campagne de conversions à Miramont-de-Guyenne
Campagne de conversions à Eymet

1715
Mariages catholiques pour légitimer les enfants de Protestants à Castillon, le 21 mai

1724
Saisie d’une cargaison de livres interdits à Bergerac, attestation d’un trafic de livres protestants, août

1730
Des prédicateurs protestants parcourent la région
Prêches protestants à Juillac (Desert de La Tourbeille), date inconnue
Des bourgeois de Bergerac sont poursuivis pour irrévérence et scandale dans plusieurs églises, sévère répression

1736
Ouverture d’un registre pour ceux qui meurent en dehors de l’Église catholique, le 12 novembre

1738
Le médecin de Bergerac, Jacques Eymeric, laisse un testament clairement protestant

1742
Bergerac, prêches du pasteur Viala
Bergerac, François Legal, maître de musique, donne des prêches sous couvert d’éducation musicale, avril-mai
François Legal prêche entre Bergerac, Lamonzie et Conne-de-Labarde, jusqu’en août
Arrestation de François Legal, le 12 août
Condamnation à mort de François Legal (non exécutée), le 19 septembre
Vague d’arrestations en août-septembre

1744
Participation de délégués de la région au premier synode national clandestin, en Languedoc

1745
Assemblée du désert près du château du Fauga à Port-Sainte-Foy, plus de 6 000 personnes rassemblées autour du pasteur Loire, malgré l’interdiction du culte, 21 février

1746
Prêches protestants du désert à Margueron, les 5, 9 et 12 juin

1749
Assemblée du désert à Saint-Seurin-de-Prats, les 12 et 13 juillet

1752
Assemblée du désert à Pessac-sur-Dordogne, 18 novembre
Assemblée du désert à Pineuilh, 18 novembre
Ouverture du registre protestant de Sainte-Foy
Assemblée du désert à La Force (le Sable)
Assemblée du désert à Lamothe-Montravel, à Garraud, novembre

1753
Assemblée du désert entre Lamonzie-Saint-Martin et Gardonne
Condamnation à mort du pasteur Jean-Louis Gibert l’aîné, non exécutée, le 21 avril
Assemblée du désert à Montcaret, à la Font-Guilane, le 20 mai 1753
Assemblée du désert à Rouillac, près de Bergerac, le 10 août
Assemblée du désert à La Force et dans les environ, le 3 novembre
Assemblée du désert à Saint-Eulalie-d’Eymet, le 10 novembre
Assemblée du désert à Rouillac et environ, le 11 décembre

1754
Assemblée du désert à Saint-André-de- Capbeauze
Assemblée du désert près de Sainte-Foy
Peines de bannissement contre des Protestants à Sainte-Foy
Assemblée du désert dans les environs d’Eymet et de Gardonne, en mars
Assemblée du désert à Riocaud, avril
Assemblée du désert à Lestignac et environs du mois de mars à août
Assemblée du désert à Loubès-Bernac, 18 avril
Assemblée du désert à Pessac, à Ribebon, le 22 août
Présence de plusieurs régiments pour empêcher les cultes

1756
Onze consistoires sont reconstitués : Bergerac, La Force, Le Fleix, Montcaret, Pessac, Eynesse, Sainte-Foy, Pineuilh, Puyguilhem, Pomport, Eymet
Assemblée du désert à Monestier près de Labastide, le 21 avril
Ouverture du registre de l’église de Bergerac par le pasteur Gibert, le 4 juin
Pétition de 80 chefs de famille protestants pour défendre le codélégué du maire, accusé de laxisme religieux

1757
Assemblée du désert à Saint-Avit-du-Moiron, le 16 juin
Baptême catholique forcé de 78 enfants à Pessac-sur-Dordogne avec l’appui du régiment de Combis, le 20 octobre
Présence de dragons et troupes royales
Assemblée du désert à Saint-Avit-de-Soulège, le 25 septembre

1758
Présence de régiments toute l’année
Ouverture du registre protestant d’Eynesse
Assemblée du désert à Eymet et environs, le 3 mars
Arrivée de la compagnie du Dragon Dauphin à Bergerac, le 12 mars
Assemblée du désert à La Rouquette et environs, le 2 avril
Assemblée du désert à Margueron, le 7 mai
Assemblée du désert à Prigonrieux, en mai
Assemblée du désert à Monestier, le 16 mai
Assemblée du désert à Pessac, le 10 juin
Assemblée du désert à Pineuilh, le 18 juin
Assemblée du désert à Gageac et environs, novembre
Assemblée du désert à Saint-Pierre d’Eyraud et environs, le 22 novembre

1759
Asemblée du désert à Soumensac et environs, janvier
Assemblée du désert à Landerrouat et environs, 21 janvier
Assemblée du désert à Saint-Laurent-de-Pellegrue, le 2 février
Assemblée du désert à Saint-Cernin-de-Duras
Assemblée du désert à Pineuilh, à Combelles, le 25 février
Assemblée du désert à Montcaret, au Corti, août
Assemblée du désert à Fougueyrolles, août
Départ des régiments de la région

1761
Assemblée du désert à Saint-Avit-de-Soulège, janvier

1762
Installation d’un oratoire aux Laurents (Saint-Aulaye) à Saint-Antoine-de-Breuil, desservi par le pasteur Jean-Louis Gibert. Destruction sur ordre royal rapidement
Destruction de la grange qui sert d’oratoire à Eymet

1764
Assemblée du désert à Loubès-Bernac, à Théobon

1765
Le pasteur Renouleau estime à 800 le nombre de Protestants autour de Monflanquin

1766
Organisation par le Synode de Périgord-Agenais de la desserte pastorale entre Sainte-Foy et Bergerac

1771
Ouverture du registre protestant de Gensac

1772
A Castillon, les enfants protestants vont au prêche le dimanche au grand scandale du curé

1776
Menaces royales contre le culte régulier tenu à Liorac

1778
Ouverture du registre du consistoire de Bergerac, le 19 juin

1789
Ouverture du registre protestant de Monflanquin.
Enregistrement de l'Édit de Tolérance (1787) par le parlement de Bordeaux.

1791
Décision par le consistoire protestant d’acheter l’ancienne église des Récollets, devenue bien national, le 22 décembre

1792
Cérémonie et culte d’ouverture du nouveau temple de Bergerac, le 9 novembre
Election de Jean D’Esmartis Laperche, Protestant, comme maire de Bergerac le 20 novembre

1793
Destruction par Lakanal du château de La Force, à l’exception du temple protestant

1794
Nomination de Ponterie-Escot, protestant, à la mairie de Bergerac par Lakanal
Suspension du culte par les autorités révolutionnaires

1797
Réouverture du temple et du registre par le pasteur Alard, le 25 mai 1797 (6 prairial)

XIXème siècle

1801
Concordat qui permet aux églises protestantes très affaiblies par la Révolution de se réorganiser

1803
Les Protestants de la Roche-Chalais font le culte dans une annexe du château
Dédicace du temple protestant de Monflanquin

1804
Les Protestants de Saint-Avit-du-Moi­ron réalisent une souscription pour construire un temple
Décret impérial de mise à disposition des églises catholiques de Saint-Avit, la Roquille, les Lèves, Eynesses, pour la communauté protestante
Culte protestant dans un bâtiment à Castillon-La-Bataille

1805
Culte protestant dans l’église catho­lique de Saint-Avit-du-Moiron (Saint-Nazaire), le 4 mai
Inauguration du temple protestant du Fleix, situé dans l’ancien château
Culte protestant dans un bâtiment à Gensac-sur-Dordogne (Gironde)

1808
Inauguration du temple d’Eymet

1820
Incidents à Saint-Avit, jets de pierre des catholiques de la commune contre l’église pendant un office, et rixes.

1821
Autorisation royale de construction d’un temple protestant à Saint-Avit

1823
Constitution de la Société biblique de Saint-Avit qui couvre une population de 1 000 protestants

1826
Culte inaugural du nouvel oratoire pro­testant de Libourne, le 29 octobre

1830
Election de Jean Benoist, protestant et maire de Lamothe-Montravel, au conseil général

1831
Inauguration du temple protestant de Pomport

1842
Dédicace du temple protestant de Flaujagues
Création du poste de pasteur de Flaujagues

1845
Fondation du collège protestant de Sainte-Foy-La-Grande
Dédicace du temple de Duras

1850
Réunion du deuxième synode national des églises libres à Sainte-Foy.

1852
Recensement des Protestants de la vallée

1854
Reconnaissance d’une paroisse protestante à Périgueux

1857
Dédicace du temple de Bouhets (Les Lèves) en Gironde

1864
Inauguration du temple protestant de Périgueux

1867
25 avril : inauguration du temple des Asiles de Laforce (act. Fondation J. Bost), en présence de 27 pasteurs venus de la vallée et de toute la France. Architecte : Jules Roberti.

1868
Cinquantenaire de l'inauguration de la pension Dupuy, devenue pensionnat Delhorbe, en présence de nombreux pasteurs dont John Bost et Pierre Goy, qui font chacun un discours.

1870
Inauguration de la Chapelle libriste du boulevard Gratiolet à Sainte-Foy.
Fin des travaux de rénovation du Grand temple de Sainte-Foy dirigés par J. Roberti.

1870
4 août : Inauguration de la Chapelle libriste du boulevard Gratiolet à Sainte-Foy.
11 octobre : Dédicace du nouveau temple de Port-Sainte-Foy en présence de 23 pasteurs.
Automne : Dernière intervention de J. Roberti sur le temple réformé de Sainte-Foy (portail néogothique).

1871
Election au conseil général de Bergerac d’Albert Garrigat, notable protestant

1874
John Bost revient dans l’église nationale, atténuant ainsi les divisions entre Protestants locaux

1876
Election d’Albert Garrigat député de Bergerac (1876-1885)

1877
Nomination de Jacob Fournier, pro­testant, sous-préfet de Bergerac (1877-1885)

1885
Election au sénat d’Albert Garrigat (1885-1891)
Election du député protestant Ferdi­nand de La Batut, député de Bergerac jusqu’en 1912

1888
Jacob Fournier, protestant, préfet de la Dordogne (1888-1892)

1890
Election de Pierre Clament, protestant, député de la Dordogne (1890-1924)

1891
Fermeture du pensionnat Delhorbe, dit "école normale" de jeunes filles protestantes

1892
Obsèques du préfet Jacob Fournier au temple de Bergerac en présence de 20 000 personnes

1897
Cérémonie de dédicace du nouveau temple de Castillon, le 29 avril
Assassinat du pasteur de Gensac, Paul Minault, en mission à Madagascar

XXème siècle

1903
Election de Ferdinand de La Batut à la présidence du conseil général de la Dordogne (1903-1927)

1911
Inauguration du "petit temple" de l'Église réformée évangélique de Sainte-Foy, près la gare (avenue P. Bert)

1912
Élection de Ferdinand de La Borie de Labatut au sénat (1912-1929)

1938
Fusion de l'Église libre et de l’Église réformée évangélique de Sainte-Foy

1939
Arrivée des réfugiés alsaciens en Dordogne, dont près de 6 000 Protestants

1947
Cinquantenaire de l’inauguration du temple de Castillon, le 27 mai

1948
Arrêt du service protestant au temple de Pomport

1968
Inscription à l’inventaire des Monuments historiques du temple du Fleix

1994
Création de la Société de l’Histoire du Protestantisme dans la Vallée de la Dordogne (SHPVD)

1995
Célébration du bicentenaire du rassemblement du Fauga, le 9 juillet

1999
Parution du 1er bulletin de la SHPVD

XXIème siècle

2007
Célébration du bicentenaire du temple d’Eymet les 15 et 16 septembre

2008
Inauguration du pavillon Guyenne de la Fondation John Bost à Port-Sainte-Foy

2009
Année Calvin
Numérisation des archives catholiques du Périgord, Guyenne et du Bas-Agenais
Inauguration du nouveau pôle logistique de la fondation John-Bost

2016
Installation de la SHPVD dans des locaux appartenant à la Fondation John Bost (3 avenue Foch, 33220 Pineuilh).